Sexualité : en parler avec son enfant

Parler de sexualité avec sa fille

Les interrogations sur le sexe sont présentes à tous les âges de la vie. Comment un parent peut-il les aborder avec son enfant, au bon moment ?

L’essentiel : être à l’écoute pour tenter, même maladroitement, de répondre à ses questions…

Le bon moment : celui que décide l’enfant

Attendez que votre enfant pose lui-même des questions afin de respecter sa pudeur comme son niveau de compréhension, sans lui mentir. Il faut surtout garder à l’esprit qu’il ne s’intéresse pas seulement à l’aspect physique mais aussi au côté affectif de la sexualité. Parlez-lui de sentiments qui font que deux personnes ont le désir de s’unir par l’acte d’amour. Pas besoin de mots compliqués ou de grands discours. Les enfants apprécient la simplicité et l’honnêteté des réponses. Rien ne sert de l’entraîner dans des explications à dormir debout où transparaît votre difficulté à satisfaire sa curiosité. Essayez de lui donner des réponses claires, comme vous auriez aimé en avoir à son âge…

A chaque âge ses interrogations

A chaque âge ses préoccupations. Le sexe n’a pas la même dimension à quatre ans qu’à douze. A vous d’ajuster vos explications en fonction de la maturité de l’enfant. A quatre ans, ce dernier explore son corps, il découvre que les filles et les garçons sont différents. De cinq à huit ans, l’enfant est préoccupé par lui-même, par sa propre histoire… : savoir qu’il est le fruit de l’amour est sécurisant. Entre huit et onze ans, l’enfant veut souvent comprendre comment le corps fonctionne. L’abondante littérature à ce sujet (et adaptée à cet âge) pourra servir de support à vos explications. A partir de douze ans, surgissent les inquiétudes liées à la puberté. Les règles comme le premier soutien-gorge chez la fille sont autant de prétextes pour poursuivre l’éducation sexuelle. Chez le garçon, ce sont les copains qui servent davantage de repère. A l’adolescence enfin, l’essentiel est d’être présent à tout moment, de se montrer à l’écoute…

Pas de tabou…

L’enfant doit sentir que tous les sujets peuvent être abordés avec ses parents sans risque de récriminations. Au moment de l’adolescence où la pudeur s’installe, il est important de laisser une plage ouverte sur le sujet sans que l’enfant ne se sente menacé dans son intimité. De respecter sa vie privée de jeune personne qui découvre la sexualité tout en lui donnant les informations essentielles pour mener une vie sexuelle prudente. Vous pouvez lui glisser des adresses utiles, ouvrir la discussion sans l’imposer, profiter d’une émission à la télévision pour lancer un débat sur les dangers du SIDA… Il est alors préférable que ce soit le parent du même sexe qui parle à son enfant. Le but étant d’instaurer une relation de confiance qui permettra au futur adulte d’aborder la sexualité avec sérénité.

Quelques ouvrages utiles :

– Encyclopédie de la vie sexuelle, éditions Hachette Jeunesse, 4-6 ans, 7-9 ans, 10-13 ans, adolescents

Questions d’amour, éditions Nathan, 5-8 ans, 8-11 ans, 11-14 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *