Premier anniversaire : une étape symbolique ?

Le jour de son premier anniversaire, bébé franchit un cap sous les yeux émerveillés des adultes. Mais se rend-il vraiment compte de ce qui se passe autour de lui? Interview d’Anne Bacus, psychologue.

L’étape du premier anniversaire est-elle importante ?

Tout à fait. Mais c’est avant tout une étape très forte pour les parents sur le plan symbolique. L’enfant quant à lui ne se rend pas compte qu’il est l’enjeu d’une année qui vient de s’écouler, ce qu’il perçoit et sent c’est toute cette fête autour de lui dont il est le héros. Sa maman a préparé un gâteau, il reçoit un petit cadeau, il est l’objet de toutes les attentions. Il saisit parfaitement tout cela, toutes ces gratifications.

Un peu comme à Noël ?

Pas exactement, le trait commun avec Noël se joue au niveau de l’initiation au rite familial. C’est une étape majeure mais à Noël toute la ville est en ébullition, à la maison, à la crèche… C’est un changement d’ambiance plus général. Tandis que l’anniversaire est une étape beaucoup plus intime.

Qu’est-ce que l’enfant est en mesure d’interpréter ?

A ce stade, l’enfant est déjà dans la compréhension du langage, il marche et sait faire savoir lorsqu’il est content pas content, d’accord pas d’accord etc. Il possède les clés de la revendication et dispose d’un caractère structuré dirons-nous. L’étape du premier anniversaire lui permet d’obtenir une place à part entière dans la structure familiale. Pour les parents, c’est un peu comme un bilan, leur enfant sort du stade  » bébé « , ils vont progressivement cesser de compter son âge en mois pour passer en années.

Comment lui faire percevoir le caractère exceptionnel de la fête ?

Il le distingue très bien par lui-même. Nous le disions tout à l’heure, l’ambiance est différente mais surtout l’enfant pourra juger de l’importance de l’événement dans le regard de ses parents. Ce dernier va être pour longtemps rivé à ce baromètre. L’enfant à cet âge n’a pas conscience du temps, il ignore totalement ce que cela signifie. Le moteur de la fête c’est qu’il a grandi. On le lui fait systématiquement remarquer :  » tu es grand maintenant etc.  » .Et c’est ainsi, dans une sorte de conscience intuitive qu’il comprend que pour réjouir la famille, il faut grandir.

La bougie n’est donc pas le point d’orgue du premier anniversaire…

C’est un ensemble de choses. La bougie fait partie du rite, il ne faut pas la méconnaître. Au fil du temps, des anniversaires de famille, des amis, l’enfant va pouvoir interpréter l’anniversaire.

Et la bougie prendra sens, naturellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *