Pour qu’un enfant vive bien sa rentrée scolaire

Pour qu’un enfant vive bien sa rentrée scolaire, il faut qu’il puisse se détacher de ses parents et notamment de sa mère sans peur de ne plus la revoir.

Il faut qu’il puisse se situer dans sa famille, (j’ai un papa qui s’appelle Pierre, ma maman s’appelle Rose et elle travaille dans des bureaux, j’ai ma petite soeur qui est à la garderie etc.) l’enfant doit avoir des repères dans le temps et dans l’espace.
Par-dessus tout, il faut que la séparation jouée à ce moment là ne soit pas la première. Ce serait une catastrophe. Il faut absolument que l’enfant aie déjà eu l’expérience de la séparation et de la vie en petit groupe. Il aura ainsi pu par exemple fréquenter des haltes garderies, et rester certaines journées avec une autre personne de la famille que ses parents.

Il est extrêmement important de bien préparer l’enfant à cette séparation :
– en lui expliquant ce qu’est l’école, en valorisant celle-ci, en passant devant pour montrer l’endroit, et en expliquant qu’on y va pour apprendre des choses avec une maîtresse, et pour découvrir plein de choses. Il faut que l’enfant ait envie d’aller à l’école.
– il faut dire le vrai : si on dit à l’enfant que c’est maman qui viendra le chercher le soir, il faut que ce soit maman et non une autre personne. Pour que l’enfant soit sécurisé, il faut qu’il y ait de la cohérence dans sa vie quotidienne, et ce que l’on a dit ne doit pas être des paroles en l’air.

Alors seulement il pourra se sentir suffisamment sécurisé pour aborder l’école positivement et être ouvert aux choses et activités qu’elle propose. Sinon, trop petit et donc pas assez autonome ni ouvert à l’autre, il s’adaptera tant bien que mal en faisant comme les autres, et en se fondant dans le groupe, ou alors il deviendra odieux en classe pour manifester qu’il n’est pas près à la vie de groupe.
L’école est un lieu d’apprentissage, pas une garderie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *