Jouissance masculine: le plaisir tout en nuances…

Souvent fiers de leurs exploits, les hommes parlent assez facilement de leur sexualité. Pourtant, loin de rentrer dans les détails intimes de leur plaisir, ceux-ci préfèrent presque toujours évoquer leurs conquêtes et les compétences de celles-ci, que de ce qui se passe réellement pour eux. Alors que ressent l’homme pendant l’orgasme? Son plaisir est-il systématique? Et que penser de la jouissance que permet de plus en plus souvent le cyber-sexe?

Plaisir et orgasme

L’orgasme masculin s’accompagne, en général, d’un plaisir intense, d’une sensation de volupté et d’extase, d’une impression de lacher-prise totale et d’abandon au plaisir. Toutefois, ces sensations sont brèves quoiqu’intenses, puisque l’orgasme masculin en tant que tel ne dure que quelques secondes. Mais en est-il de même pour tous les hommes, ou existe-t-il des différences dans la nature de leur plaisir et de leurs orgasmes? En fait, l’orgasme sera d’intensité variable selon que l’homme a une sexualité plus ou moins élaborée, plus ou moins mentalisée. Ainsi, si l’homme a construit son imaginaire érotique à travers l’élaboration de fantasmes et de rêveries érotiques, sa sexualité en est souvent d’autant plus riche, et son plaisir d’autant plus intense. Néanmoins, l’homme ne sera totalement comblé que si sa sexualité est basée sur l’échange et la réciprocité des plaisirs, car le rapport sexuel devient alors nettement plus gratifiant.

L’anorgasmie

Le trouble du plaisir (anorgasmie) chez l’homme en bonne santé, s’exprime le plus souvent à travers un trouble de l’érection. Toutefois, l’âge aidant, l’homme peut , lors des rapports, avoir plus de mal à aller jusqu’à l’éjaculation. Ainsi, comme le dit le Dr Waynberg, sexologue, « Passé la soixantaine, il devient parfois plus laborieux de « parvenir » à l’éjaculation. Des rapports se terminent alors sans orgasme pour des hommes qui finalement ne le redoutent plus, puisqu’ils sauvegardent leur capacité à recouvrer une érection à court terme ».

Le plaisir masculin à l’heure d’Internet

Différentes études statistiques ont récemment montré que le mot-clé le plus tapé sur les moteurs de recherche du Net était le mot « sexe ». Sur le Web, les sites pornos se multiplient, et constituent en effet aujourd’hui les principales fréquentations des internautes. Les raisons de cet engouement? Outre le fait qu’Internet permet de trouver de quoi nourrir tous les fantasmes, il présente également un avantage précieux: l’anonymat. Mais y a-t-il des risques liés à cette pratique de la recherche de jouissance on-line ? Oui, explique le Dr Leleu, sexologue et auteur de Sexualité et Internet (éd. L’Harmattan). Selon lui, si les fantasmes virtuels ne s’accompagnent pas d’une sexualité épanouie dans la réalité, le risque de dépendance au cyber-sexe s’accroît considérablement. « Toute personne qui a une utilisation abusive de l’Internet pour le sexe a un manque et masque celui-ci par un comportement compulsif », explique-t-il.

En savoir plus

– La sexualité, Dr Jacques WAYNBERG, éd.Milan

www.planetmedica.com: pour tout connaître sur la physiologie de l’orgasme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *