Comment le cauchemar vient aux enfants?

Le cauchemar des enfants

Dragons, sorcières, loup et autres démons de tous poils peuplent l’imaginaire des enfants qui aiment souvent à se faire peur. Seulement voilà, ces créatures, toutes dents dehors, surgissent parfois dans les rêves des petits dormeurs: le cauchemar est là, qui réveille l’enfant afin de le libérer de son insupportable frayeur.

Selon une étude luxembourgeoise (1), il se révèle très fréquent entre 4 et 8 ans, et apparaît chez 30 % des enfants de 5 ans, puis chez 40 % des enfants de 10 ans.

Pour Lyliane Nemet-Pier, psychanalyste et pédiatre, externe de l’Hôpital Robert-Debré à Paris, le cauchemar de l’enfant est inéluctable. « Celui-ci va ponctuer la vie de l’enfant dès l’âge de deux ans, lorsque l’enfant est capable de mettre des mots sur une image, explique l’auteur de Moi la nuit, je fais jamais dodo (2). Le cauchemar apparaît quand le mécanisme du rêve n’a pas été suffisant pour canaliser l’angoisse de l’enfant  » « Les monstres de leurs cauchemars sont les monstres qu’ils ont en eux »

Car, derrière chaque cauchemar de l’enfant, se cache un « conflit non résolu » une « peur restée inexpliquée » selon les termes de Pascale Rosfelter, psychologue clinicienne et psychothérapeute d’enfant: « Le rêve fabrique une représentation hallucinatoire du désir. Le cauchemar surgit lorsque le rêve échoue à résoudre l’énigme de la peur. »Ces cauchemars se manifestent par pics entre deux et six ans, période de l’acquisition chez l’enfant: « C’est son entrée dans le monde extérieur, avec le début de la socialisation, poursuit Lyliane Nemet-Pier, et la familiarisation de son monde intérieur avec la découverte de l’ambivalence. Il a des sentiments de haine et d’amour envers ses parents, sa fratrie. » C’est le garçon qui par jalousie a envie de jeter sa petite soeur à la poubelle et croit que ses parents vont l’abandonner pour le punir. C’est la petite fille qui veut un enfant de son papa! « Les monstres de leurs cauchemars sont les monstres qu’ils ont en eux », déclare la psychanalyste.

Site luxembourgeois:  » La grande aventure du sommeil « :http://www.sommeil.org

-Moi la nuit, je fais jamais dodo, Lyliane Nemet-Pyer, Editions Fleurus, Coll. « Le métier de parents », 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *