L’influence du stress sur la sexualité

Le stress est un état de tension psychique ou physique. Il peut être relatif à des pensées angoissées, des sensations corporelles… Des contractions du cou, du dos ou le coeur qui bat la chamade, une transpiration excessive, des maux de ventre, des migraines en sont des signes. Souvent appréhendée sous un angle péjoratif, l’influence du stress est pourtant ambivalente. Pour certains, c’est un stimulant, pour d’autres, un inhibiteur. Dans ce cas que faire? Quelques éléments de réponse.

Les causes du stress peuvent être physiques ou mentales comme un état de fatigue corporelle, psychique. La personne stressée est ailleurs, absorbée par des soucis, une maladie, des conflits conjugaux ou autre (ex. la peur d’avouer une relation extra-conjugale). Les interdits transmis par nos parents, porteurs de culpabilité (ex. les rapports bucco-génitaux sont sales !), sont aussi facteurs de stress, au même titre que les pressions et difficultés professionnelles. Enfin, anticiper l’échec dans sa relation, se dévaloriser, avoir un complexe physique (un sexe jugé trop petit pour les hommes, ou de la cellulite pour les femmes) le favorisent également et compliquent les relations sexuelles. Concrètement, le stress peut provoquer un échec sexuel total ou relatif qui provoque en chaîne : frustrations, sentiment d’infériorité, image de soi dévalorisée… et des dissensions dans le couple. Pour y remédier, certains fuient dans la prise de médicaments (aphrodisiaques ou drogues diverses…) au lieu de s’attaquer à la source du problème. D’autres s’enferment dans des pratiques masturbatoires par peur d’aborder le partenaire.

Eurêka: les solutions existent!

Après avoir consulter votre médecin pour écarter l’éventualité de problèmes médicaux physiques, plusieurs pistes s’offrent à vous :

– D’abord, si la source de votre stress est professionnelle, tentez de faire le vide en pratiquant des exercices de relaxation et de respiration (respiration consciente), en prenant un bain parfumé, en dansant chez vous…

– Cessez également de raisonner en termes d’efficacité et interrogez les raisons de votre soif de performance. Avant tout, essayez de dédramatiser la situation et réfléchissez sur ce vous attendez de l’autre. Auriez-vous peur d’être abandonné(e) par celui/celle que vous aimez?

– Pensez aussi à travailler sur vos complexes en faisant appel, par exemple, à des conseillers en image de soi (« relookeuses »).

– Pour améliorer la prise de conscience de votre corps, vous pouvez aussi vous mettre au tantra, un art de vivre oriental permettant de partager une intimité spirituelle avec son/sa partenaire. Des stages d’initiation sont proposés partout en France et il existe de multiples ouvrages spécialisés (ex. « Le couple sur la voie tantrique », Christine Lorand, Dominique Vincent, éd. Altess).

– Pour ré-ancrer votre sexualité dans la réalité et non plus dans les pensées angoissées, vous pouvez également vous acheter de la lingerie ou essayer des accessoires coquins, caresser votre corps et le regarder sous tous ses angles dans un miroir en pratiquant des auto-massages. Cela vous aidera à retrouver des sensations sensuelles.- Enfin, pour un travail approfondi, deux approches sont possibles, en couple ou en individuel : une thérapie verbale (psychanalyse, psychothérapie en tête à tête…) ou une méthode corporelle (type relaxation). Cela vous permettra d’apprendre à lâcher prise en mettant de côté les tensions qui parasitent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *