Enseignant et parents :les modèles qui ne font pas l’unanimité

Pour certains, dont nombre de parents et d’enseignants, la semaine des 4 jours de classe est susceptible d’apporter aux élèves un meilleur équilibre entre vie familiale et vie sociale. Pour ses opposants, cette orgnaisation repose, au contraire, sur une méconnaissance des rythmes biologiques de l’enfant…

L’organisation du temps scolaire sur quatre jours se développe, mais reste relativement peu répandue. Les arguments avancés en faveur de la semaine des quatre jours de classe sont essentiellement liés à la recherche d’un meilleur équilibre entre vie familiale et vie sociale. Les opposants à cette organisation du temps scolaire mettent en revanche l’accent sur la méconnaissance des rythmes biologiques de l’enfant, la suppression des cours le samedi matin entraînerait un accroissement de la fatigue des élèves en raison d’une plus grande concentration des apprentissages. Dans une école sur cinq, les enfants n’ont pas cours le samedi. A la rentrée de 1994, 20 % des écoles élémentaires de l’enseignement public et privé fonctionnaient selon ce rythme, contre 11 % à la rentrée de 1992. Cette organisation s’observe un peu plus souvent dans les écoles rurales que les écoles urbaines et davantage dans les sites où les enfants de cadre et d’enseignants sont un peu plus représentés.

Une organisation de la semaine qui semble satisfaire enseignants et parents

Les trois quarts des enseignants et des parents d’élèves qui vivent cette organisation, la préfèrent à toute autre (voit tableau ci-dessous). Ils estiment dans leur majorité que le rythme de travail induit par la semaine de quatre jours est  » bien adapté  » au rythme de vie des enfants. Toutefois, les enseignants, et dans une moindre mesure les parents, sont plus réservés à l’égard de l’aménagement des vacances scolaires : un enseignant sur deux et deux parents sur trois s’en disent satisfait. Les enseignants des écoles fonctionnant de manière traditionnelle, sur cinq jours par semaine, seraient eux aussi plutôt favorable à la semaine des 4 jours (57% d’opinions favorables), les parents d’élèves un peu moins souvent (43%).

Source des chiffres: Ministère de l’Education nationale. Dept. enquète sur la semaine des quatre jours de classe 1992-1993

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *