« Chat » et jeux de séduction

Qui n’a pas encore dragué sur un « chat » (procédé de dialogue en direct)? Dans l’idéal, l’authenticité des relations sur le « chat » repose sur un principe d’intérêts partagés par les internautes où le factice n’a pas sa place. Le langage qui en est le vecteur permet l’établissement de relations intimes dépassant parfois le cadre virtuel. Enfin… parfois!

Dans la « vraie » vie, chacun des protagonistes brasse son filet de pêche en usant de techniques peu variées: mise en évidence des protubérances morphologiques pour le mâle, parure outrancière, maquillage exagéré, bijoux et autres vêtements pour le femelle, discours axé sur la vantardise pour tous. Une fois chacun convaincu, c’est à dire généralement très peu de temps après les premières approches (à moins d’être un individu hors normes), la revendication au droit de passage à l’acte charnel ne tarde pas. Ce schéma type de la rencontre laisse peu de place à l’instauration d’une séduction durable.

Les « chat-rooms » apportent un peu de romanesque (parfois cru!) à la rencontre amoureuse. Et oui! N’en déplaisent aux agences matrimoniales vantant leurs mérites à des prix quelque peu faramineux, dialoguer gratuitement par un système de « chat » permet parfois des rencontres surprenantes et non dénuées de charme. Infiniment plus cérébrales, souvent drôles, elles utilisent toutes les ressources du langage pour créer une curiosité, et parfois une faim passionnée pour cet(te) autre… virtuel(le)!

On se ressemble, on s’assemble…

Explications: les rencontres naissent des affinités. Quand dans notre entourage personne ne partage notre passion pour le saucisson d’Auvergne ou le ju-jitsu, on se sent alors plus proche de ces congénères virtuels qui éprouvent des sentiments semblables aux nôtres. On se sent complémentaire. Très vite, après avoir repéré dans la foule des « tchatcheurs » cette personne étonnante, le cercle de discussion se rétrécit généralement à deux. Et l’élu(e) choisi(e) devient notre reflet. Aspect narcissique soit, mais qui permet la mise en place d’un échange d’émotions.

Le pseudo sécurise

Rencontrer l’âme soeur ne se pose pas comme un impératif, du moins, au départ. Alors, on se laisse plus facilement aller au bavardage, aux blagues intimes, aux mouvements émotionnels évoqués en « smilies » [ou émotion, comme ça (- : ] comme si une relation sentimentale dégagée de toute apparence trompeuse voyait progressivement le jour. Même si on choisit de ne pas avouer son identité.

C’est vrai, il s’agit avant tout d’un jeu de séduction à visages masqués mais elle n’en est pas moins authentique et d’une tendresse certaine. Pour certains, cette relation peut se concrétiser dans « le monde réel »! De plus en plus d’internautes témoignent en effet avoir établis un véritable rapport affectif avec un autre individu dans le cadre du « chat » et ce, uniquement grâce au langage… Mais que ce panorama optimiste ne vous fasse pas oublier la réalité: le langage sert aussi à manipuler et tromper. N’oubliez pas de vous fier à votre instinct et restez prudent(e)!

EN SAVOIR PLUS :

Un film :

You’ve got mail (« Vous avez un message ») (1998) de Nora Ephron avec Tom Hanks et Meg Ryan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *