Les bons réflexes pour se protéger des infections sexuellement transmissibles

infection sexuelle

Tout le monde est susceptible d’attraper des infections sexuellement transmissibles (IST) au cours d’un ébat amoureux, aussi le mieux c’est de se protéger au préalable en adoptant les bons réflexes. Même si certaines de ces infections se soignent en effet assez facilement ; d’autres maladies, comme c’est le cas avec le Sida, peuvent vous handicaper à vie. Alors autant miser sur la prudence en adoptant 3 bonnes réflexes pour éviter les infections sexuellement transmissibles. A commencer par l’observation de certaines règles d’hygiène, puis en pensant à vous protéger lors de l’acte proprement dit, et enfin en suivant un dépistage régulier.

De bonnes règles d’hygiène pour éviter d’attraper des IST

L’adoption d’une bonne règle d’hygiène est à la base de toute précaution à prendre pour se prémunir contre les risques d’IST. Cette règle est valable autant pour vous que pour votre partenaire, aussi il est important d’en discuter. Si besoin, vous pouvez faire appel à un spécialiste pour vous aider dans cette démarche en consultant la liste de contacts de sexologue à Mons.

Il suffit d’un linge contaminé en effet ou l’utilisation du rasoir de votre partenaire par exemple pour courir le risque d’attraper une maladie sexuellement transmissible. Pour ceux qui ont l’habitude de consommer des drogues, il est important de rester vigilent car ils peuvent se faire contaminer par des virus, des bactéries ou des champignons en partageant les matériels de sniff. Tandis que les hépatites, la syphilis ou le virus du Sida sont transmissibles en partageant les matériels d’injection comme par exemple une seringue.

Avoir le réflexe de se protéger systématiquement

Il est crucial d’avoir le réflexe d’utiliser un préservatif en effet lors de tout acte sexuel, afin de vous éviter de courir tout risque de contamination par une IST. Cette précaution est valable, même dans vos préliminaires pendant les fellations, mais pas uniquement lors des pénétrations ou durant l’usage des différents accessoires comme les sexes toys.

Il est important de savoir qu’il existe notamment un risque élevé de transmission de la syphilis à travers une relation sexuelle bucco-génitale. Même s’il y a moins de risque d’attraper le VIH/Sida dans un contexte similaire, il est crucial d’utiliser des préservatifs dans toutes les étapes de vos ébats. A la base, l’instauration d’une relation de confiance entre vous et votre partenaire est vitale. Mais dans le doute, autant s’abstenir à défaut de préservatif, et prendre de suite la décision de faire un dépistage.

Faire un dépistage régulièrement

Un test régulier pour dépister d’éventuelles IST est un acte essentiel pour vous préserver de toute mauvaise surprise. Le cas échéant, il vous donnera l’opportunité d’entamer aussitôt les traitements nécessaires pour réussir à vous soigner rapidement. Dans ce genre de situation, votre partenaire est également concerné car il pourrait avoir besoin de suivre les mêmes traitements.

En fait, que vous soyez au début d’une nouvelle relation ou déjà en couple le réflexe de faire un dépistage systématique est important pour vous permettre de prendre les précautions nécessaires. Si jamais, vous avez eu un rapport non protégé avec une personne portant le virus VIH, il est possible de suivre un traitement d’urgence dans les 48 heures qui suivent. Ce traitement est également valable dans le même cas si jamais le préservatif utilisé s’est rompu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *