Echangisme, orgie: le fantasme de faire l’amour à plusieurs

Jacques est marié depuis plus de 20 ans et compte bien finir ses jours auprès de sa femme. Malgré tout, il rêve d’échangisme et de scénarios « à plus de trois ». Analyse.

« En 20 ans, ma sexualité et mes fantasmes ont énormément évolué, avoue Jacques, 42 ans. Cet ingénieur en aéronautique est d’un abord extrêmement sympathique. « Quand nous nous sommes rencontrés ma femme et moi, nous étions vierges tous les deux. Le sexe était tabou aussi bien dans sa famille que dans la mienne et nous avons été élevés de façon très stricte. Du jour où nous nous sommes mariés – nous avions 22 ans tous les deux -, nous avons pris de plus en plus d’aplomb sur le plan sexuel et avons réussi à établir une véritable complicité ». Jacques dit pouvoir partager avec sa partenaire le moindre de ses fantasmes. Le dernier en date: l’échangisme. « J’aimerais voir ma femme s’éclater avec un autre que moi sans qu’elle ait l’impression de me tromper pour autant. J’aimerais moi-même pouvoir posséder d’autres femmes sans avoir le sentiment de la trahir. Nous sommes d’accord: le passage à l’acte aurait beaucoup d’avantages ». Reste à savoir s’ils pourront l’assumer.

Le fantasme d’infidélité pour renforcer les liens

« Le témoignage de Jacques est un classique, analyse le médecin Erick Dietrich (1). Il en parle parfaitement bien: un jeune couple avec des inhibitions et des tabous dus à une éducation rigide mais sans trop de chocs. Ca ne va donc pas si mal que ça. Pour se lâcher totalement, ils auraient simplement besoin de jouer un peu ». Car finalement, le fantasme d’échangisme tente de résoudre d’un seul et même coup le problème de la variété et de la fidélité sexuelles. A travers ce fantasme, Jacques désire finalement mettre un peu d’épices et de variétés sexuelles dans sa vie, tout en maintenant le lien amoureux qui le lie à sa femme. Or les rapports extra conjugaux menacent par définition le lien amoureux. Consciemment ou non, Jacques aimerait renverser la situation et faire de l’infidélité non pas une force destructive, mais une expérience commune qui renforcerait le lien. C’est en général ce raisonnement qui sous-tend les fantasmes d’échanges entre couples ». Un peu comme le petit garçon qui veut se sentir libre d’explorer le monde tout en étant sûr que sa maman sera présente à la maison quand il reviendra. Quel soulagement pour Jacques d’imaginer qu’une séparation conjugale momentanée n’entraînerait ni représailles, ni haine, ni abandon.

Un étayage de sa virilité

Bien sûr, le fantasme d’échangisme de la part d’un homme peut aussi cacher un manque de masculinité réel ou supposé, une virilité défaillante. Inconsciemment, Jacques redoute peut-être de ne plus pouvoir satisfaire sa partenaire. La présence d’autres hommes serait alors un étayage de sa propre virilité. Grâce aux autres, il serait certain de pouvoir continuer à faire jouir sa femme. Enfin, ce fantasme peut aussi cacher une tendance homosexuelle latente ou inconnue du sujet. Car le point délicat ici est que l’homme, s’il est excité par une femme dans une partouze, doit accepter la possibilité de la partager avec un autre homme, et même de se frotter contre lui dans la chaleur de l’action. Si deux hommes, en faisant l’amour avec une même femme, se caressent « accidentellement », comment pourrait-on les traiter de « pédés »?!

(1) Auteur du livre Les fantasmes aux Editions de la Louvière.

EN SAVOIR PLUS:

A lire

– Ils ne pensent donc qu’à ça? Maurice T. Madchino, éd. Calmann-Lévy.

– Dictionnaire des fantasmes érotiques, Alain Héril, éd.Morisset, (1996), 14 Euros

– L’empire des femmes, Nancy Friday, Albin Michel, 1993.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *