Le « rebirth » : une méthode thérapeutique

Le rebirth une méthode thérapeutique

Né à San Francisco, le rebirth, méthode de thérapie reposant sur des exercices respiratoires, a pour vocation de favoriser la détente et l’ouverture à de nouvelles sensations.

Tout a commencé dans un sauna, à San Francisco, au début des 70’s. Leonard Orr, inventeur du rebirth, observe qu’en restant longtemps dans un espace confiné et en accélérant le rythme de sa respiration, il est capable de tomber dans un état de régression infantile qui modifie ses états de conscience. Ainsi revécu, le choc de la naissance se transforme pour lui en expérience de plaisir et de paix… En 1974, fort de ces constatations, l’Américain crée le « Mouvement pour le rebirth », et ouvre un centre appelé « Village de la conscience » où l’on pratique le rebirth comme une sorte de yoga, à travers de multiples exercices respiratoires. « Leonard Orr a en réalité réintroduit le « rebirthing », mais toutes les grandes traditions, des Soufis aux Yogis en passant par les chamans amérindiens, avaient déjà utilisé le souffle pour favoriser leurs expériences spirituelles », précise Claire Le Saget, ancien médecin radiologue et présidente de l’Association Française de Rebirthing, fondée en 1993.

La nécessité d’une respiration consciente

Dans la vie quotidienne, tout un chacun respire sans y penser. Le rebirth s’appuie lui sur « une technique de respiration consciente et connectée », disent les spécialistes. En clair, le but est de marquer aucun temps d’arrêt entre l’expiration et l’inspiration, ni inversement. Il s’agit de ne plus respirer de façon irrégulière et saccadée, mais continuellement et profondément. Une manière de rétablir la « continuité d’existence », concept cher à la psychanalyse, notamment à Winnicott, qui a montré qu’un bébé en proie à un environnement inquiétant peut très bien se figer et arrêter momentanément de respirer. L’absence d’interruption entre « l’inspir » (l’inspiration, NDLR) et « l’expir » (expiration, NDLR), permet en effet de mettre l’accent sur la détente et favorise donc une ouverture à de nouvelles sensations.

En savoir plus

– Renaître, Vers une psychanalyse du Souffle, Dominique Levadoux-Feuillette, éd. Dervy, collection Chemins de l’Harmonie (1997) 222 p. 120 F. Ce livre, dont la première édition date de 1979, écrit par une psychologue et psychothérapeute, fut le premier à introduire le rebirth en France.

– La Rebirth Thérapie, Jacques de Panafieu, éd. Presse Pocket, collection l’Age d’Etre.

– Association Française de Rebirthing, 70, rue de l’Assomption, 75 016 Paris. Tél. 01 45 20 07 11. Fax 01 30 24 28 82.

L’association propose une liste de ses membres rebirtheurs et tient à jour une liste de formations professionnelles répertoriées en France.