Le rôle du père dans l’allaitement

Le role du pere dans l'allaitement

Le père joue un rôle clé dans l’allaitement maternel. Car s’il ne donne pas le sein à la place de la femme, il est là pour l’entourer et la soutenir dans son choix.

Bien souvent, on entend dire que l’allaitement maternel tend à limiter les échanges que le père peut avoir avec le nourrisson, car de toute évidence, il ne peut pas donner le sein à la place de la mère. Pourtant, explique Marie-Dominique Linder, psychothérapeute et psychanalyste : « Il n’y a pas d’allaitement sans père. Son rôle est même encore plus important que lorsque l’enfant est nourri au biberon ». Car pour que l’allaitement réussisse, il doit cautionner complètement ce mode d’alimentation et soutenir sa femme dans son envie de nourrir son enfant au sein. Ainsi, il apporte une « nourriture affective » à sa femme et au bébé permettant que tout se déroule au mieux. Il peut également décharger la mère d’un ensemble de taches matérielles, préparer à manger, faire les courses, s’occuper des aînés afin que la femme puisse se reposer entre deux tétées.

A père présent, mère et enfant épanouis

S’il cautionne et soutient, le père est aussi celui qui « sépare » la mère et l’enfant, tant symboliquement que physiquement. C’est le tiers, celui qui se place entre les deux et empêche une relation trop exclusive entre maman et bébé. Pendant tout le temps que dure l’allaitement, la mère et l’enfant expérimentent une relation fusionnelle très forte, qui prolonge celle vécue pendant la grossesse. Si le cordon ombilical a été définitivement coupé, il subsiste encore un « cordon lacté » qui relie intimement maman et bébé. « Le risque, c’est que la mère s’isole pendant l’allaitement, qu’elle se « mette en circuit fermé » et qu’elle se satisfasse totalement de cette relation si étroite avec son nourrisson, poursuit M.D.Linder. C’est alors que le père est important, pour éviter ce piège.

Il doit rester présent, avant et après les tétées, par exemple en changeant l’enfant, en lui donnant le bain, en l’emmenant en promenade. Par contre, si la mère refuse ce rôle au père ou si le père s’exclut de lui-même par peur de ne pas trouver sa place, cela posera problème. Un allaitement, réussi au sens du développement psycho-affectif de l’enfant et du couple, nécessite cette présence du père, ce regard à la fois réconfortant qu’il porte sur sa femme et son enfant, mais aussi ce rôle de séparation qu’il joue ».Lorsque le père est inclus dans une réelle relation à trois, il devient celui qui porte en lui le germe de l’indépendance future du tout-petit. « C’est lui qui présente l’enfant au monde, le tourne vers l’extérieur. Son rôle se poursuit ensuite au moment du sevrage. Il peut alors donner le premier biberon ou le premier repas et soutenir sa femme dans cette étape parfois un peu douloureuse », conclut M.D. Linder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *