Comment bien gérer la reprise du boulot et séparation avec le bébé ?

Comment bien gérer la reprise du boulot et séparation avec le bébé ?

Difficile de se concentrer sur les comptes de résultats lorsque votre petit miracle est à la maison ? Même celles d’entre nous qui retournons avec joie au cœur des affaires – où nous attendons avec impatience les pauses déjeuner, la stimulation intellectuelle et les conversations d’adultes – peuvent encore vivre des moments de doute et de frustration. La bonne nouvelle est que, malgré les hauts et les bas inévitables, les choses vont devenir plus faciles. Essayez ces stratégies pour vous aider à traverser ces premières semaines de séparation.

Attitudes à avoir

Acceptez le fait que vous devrez peut-être « faire semblant ». Préparez une courte réponse positive à la question « Comment allez-vous ?» dites simplement avec un grand sourire « C’est bon d’être de retour ».

Donnez-vous une pause. Attendez-vous à ce que le premier mois soit au moins difficile et ne vous en faites pas. Appelez votre partenaire ou un ami si vous avez besoin d’entendre une voix réconfortante.

N’oubliez pas que vous faites ce qu’il y a de mieux pour vous et votre famille et que vous contribuez à donner à votre bébé la meilleure vie possible.

Pensez à l’exemple que vous donnez : une femme financièrement indépendante avec une carrière et des aspirations.

Chérissez le sentiment incroyable que vous ressentez à la fin de la journée lorsque vous pourrez revoir votre enfant.

Traitement de l’anxiété de séparation

Malgré tous les propos sur l’angoisse de séparation d’un bébé, son visage rouge larmoyant et ses bras tendus vous reviendront probablement. La plupart des mères ont ressenti l’anxiété de séparation lorsqu’elles sont revenues au travail après avoir accouché. Une fois que vous verrez que votre bébé est heureux et épanoui, vos propres émotions se stabilisent. Voici quelques conseils pour soulager votre anxiété :

Placez une photo de votre bébé sur votre bureau. Demandez à celui qui garde votre bébé de prendre de temps en temps des photos et de les envoyer par courrier électronique.

Gardez à l’esprit que les bébés n’ont généralement pas de difficulté à rester avec une autre personne que leur mère, aussi longtemps qu’ils sont nourris, changés et traités avec amour. Cela ne signifie pas que vous êtes remplacée. Cela signifie qu’il y a d’autres gens dans la vie de votre enfant qui l’aiment et qui s’occupent de lui.

Sachez qu’il n’y a aucune preuve scientifique suggérant que des enfants sont blessés lorsque leur mère travaille à l’extérieur de la maison. Un enfant aimé et chouchouté s’épanouira, que sa mère travaille à l’extérieur ou non.

Traitement de l’anxiété de séparation

Gardez un œil sur bébé

Que votre bébé soit dans une garderie ou avec une nourrice, vous voudrez savoir ce que fait votre bébé pendant que vous êtes au travail. Indiquez clairement le moment où on devra vous appeler, par exemple, si votre bébé ne se sent pas bien, pleure de manière incontrôlable ou se blesse. Abstenez-vous d’appeler une fois par heure, cela ne sert à rien.

Ne demandez pas à la personne qui garde bébé de soumettre des rapports détaillés tout au long de la journée pour chaque mouvement de votre bébé. Sa priorité est de se concentrer sur votre enfant. Demandez-lui de noter le nombre de changements de couches, de tétées et de siestes.

L’intuition de la mère peut être subtile et il est possible que vous ne la reconnaissiez pas la première fois qu’elle vous tape sur l’épaule. Si vous vous sentez mal à l’aise avec tout ce qui concerne votre bébé, tel que des problèmes de comportement ou de développement, parlez-en à votre partenaire, au pédiatre de votre bébé ou à une amie.

Eloignez le sentiment de culpabilité

Vous découvrirez probablement aussi un nouveau niveau de culpabilité. Beaucoup de mère se sentent coupables de s’éloigner de leurs enfants au travail. En tant que maman, vous pouvez vous sentir coupable de ne pas faire votre propre nourriture bio pour bébé ou d’aimer secrètement la solitude de votre box. Une fois à la maison, vous penserez au travail et inversement, ce qui vous culpabilisera. Se sentir coupable sape cependant une énergie émotionnelle qui pourrait être déployée ailleurs. Voici comment soulager votre conscience :

Essayez de comprendre ce qui déclenche la culpabilité. Craignez-vous que de ne pas être aussi bonne que les autres mères ? Vous ne savez peut-être pas ce qui convient le mieux à votre bébé ? Lorsque ces pensées intrusives apparaissent, il peut être utile de se dire : « Je suis la meilleure mère pour mon bébé ». Cela peut sembler un peu ringard au début, mais bientôt, ces mots se transformeront en croyance, et la conviction se transformera en confiance.

Si une autre personne vous culpabilise, défendez-vous. Si votre mère pense que vous devriez préparer un repas fait maison tous les jours, à 18 heures au moins (vous savez, comme elle l’a fait), reconnaissez que ces dîners étaient excellents et rappelez-lui que votre vie est différente et que votre famille n’a pas à le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *