Le tatouage : précautions à prendre

Les précautions à prendre pour le tatouage

Vous décidez de vous faire tatouer ? Quelques précautions avant de vous lancer. Dont la plus importante : si l’hygiène du salon ne vous paraît pas idéale, fuyez…
Le tattoo, c’est tout vous !

Nous ne vous apprendrons rien en vous rappelant que le tatouage est indélébile… Cela n’a l’air de rien, mais vous devez bien garder ce paramètre en tête. Effacer un tatouage est long, coûteux et douloureux ! Et l’envisager ainsi équivaut à se marier en songeant au divorce. Pour les indécis(e), il existe des techniques éphémères, dont la teinture à l’henné ou des « tattoos » qui s’effacent au bout de plusieurs semaines. Concernant le vrai tatouage, Stéphane, tatoueur de profession, donne son avis: « J’accepte les tatouages selon les personnes qui le demandent. Entre une femme de 50 ans et un jeune de 18 ans, j’accepterais plus facilement de tatouer la première qui est plus mature. Et je laisserais le deuxième mûrir son choix. Dans tous les cas, les tatouages apparents, sur le visage, les mains, le cou, c’est « niet »! Cela peut ficher en l’air toute une vie sociale, il ne faut pas se voiler la face ! » Il va sans dire que, discrètement situé, le choix du dessin en deviendra plus libre…

Aglaé ou araignée ?

Les femmes tendent à choisir des fleurs, les hommes, des sujets plus violents. « Chaque tatouage est unique même si le sujet se décide à partir de notre book, je veille à ne pas reproduire la réplique exacte. Ce qui est bien, c’est quand la personne vient avec une idée précise en tête ou une image. A partir de là, on fait un dessin… » La grande tendance reste au « tribal » : il donne l’impression d’appartenir à un cercle, en se référant à une culture symbolique. Seuls les initiés peuvent connaître l’explication de la figure. « Je vous montre, je te reconnais mais je me cache », pourrait-on dire. Plus pragmatiquement, on se lasse moins d’une dessin abstrait. Marquer son corps est une pratique ancestrale quasi mystique que l’on retrouve dans toutes les civilisations. D’où l’importance de se sentir en accord total avec le dessin qui va vous accompagner toute votre vie… D’autant qu’un tatouage en amène souvent un autre. Comptez à partir de 90oe pour un dessin simple et au moins deux ou trois séances pour des tatouages « raisonnablement » compliqués.

En savoir plus…

A lire :
– Ritologiques : le dessein sur la peau de J.-T. Maertens et M. Debilde, éd. Aubier Montaigne.
– Les hommes illustrés de J. Pierrat et E. Guillon, éd. Larivière

Sur le web:
– Pour effacer les tatouages, la clinique Bassano : www.cliniquebassano.com
– Pour en discuter sur le web : http://www.egroups.com/group/tattoo
– http://www.lejapon.org/tatouage.htm
– Tatouages au henné, Tattoos éphémères : http://6bears.com/tatouageeph.html