Des UV avant la plage…ce qu’il faut savoir

Bientôt l’été ! Cure de soleil en perspective pour redorer un corps qui ne demande qu’à prendre des couleurs. Mais pour éviter que le hâle effet  » bonne mine  » ne se transforme en rouge écrevisse mal cuite, des séances d’UV artificiels peuvent être préconisés avant les premières expositions au soleil. A condition toutefois de bien respecter le mode d’emploi…

Des UV avant la plage ? Ce qu’il faut savoir…

Des précautions à respecter

Les mises en garde contre les dangers du soleil se multiplient. On prend davantage conscience de la nécessité de préparer convenablement sa peau avant de s’exposer aux UV  » naturels  » du soleil. Les séances d’UV artificiels peuvent s’inscrire dans cette préparation :  » Les UV préparent la peau et permettent d’éviter les coups de soleil. Ils sont prescrits en dose médicinale pour les personnes souffrant d’allergie solaire. Ils désensibilisent la peau au soleil en augmentant sa résistance « , explique la dermatologue Edith Duhard . Mais attention : les UV  » artificiels  » émettent essentiellement des UVA, responsables du vieillissement cutané. Il faut donc veiller à ne pas cumuler les UVA des cabines et les radiations des UVA et UVB du soleil, sous peine de risquer des lésions cutanées.

Question de dosage

Les lampes à bronzer sont à manier avec prudence et parcimonie. Pas question de devenir des accrocs du caisson.  » La durée des séances dépend de la puissance de la cabine. Chez les esthéticiennes, l’intensité des rayons est moins forte que dans les magasins de bronzage. Pour préparer sa peau au soleil, il faut compter dix à quinze séances réparties sur six semaines. Lors des séances, le port de lunettes totalement opaques, qui protègent des UVA, est impératif. Pour les personnes souffrant d’allergie solaire, le temps d’exposition est de deux minutes en moyenne par séance « , souligne le docteur Duhard *.

* Edith Duhard, dermatologue exerçant à Tours

Des précautions à respecter

Ensuite, ce n’est pas parce que les UV préparent la peau qu’il ne faut pas se protéger consciencieusement lors des expositions au soleil. Au contraire, il faut renforcer sa vigilance par des crèmes solaires à indices adaptés à sa carnation (chaque peau possède une sensibilité propre) et il faut savoir doser ses temps de bronzage. Il est par ailleurs proscrit de s’exposer au soleil après avoir fait des UV le même jour. En effet, une accumulation excessive d’UV peut sérieusement entacher son  » capital soleil  » et augmenter les risques de cancer de la peau. Les UV artificiels ? Un adjuvant aux bronzages réussis… mais à consommer avec modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *