Comment reconstruire son couple après une infidélité ?

Comment reconstruire son couple après une infidélité ?

Le fait d’être en couple n’est pas toujours aussi plaisant. Au fil du temps, les disputes et les manques de communication s’installent. Ainsi, face à ce genre de tension, le fait de bien réagir n’est toujours pas aisé. Cependant, de toutes les rudes épreuves qu’un couple peut traverser, il y en a une qui est difficile à digérer. Ce n’est tout autre que l’infidélité ! Après un tel choc émotionnel, deux choix s’imposent : partir ou rester. Il y a ceux qui décident de rompre après une telle trahison, mais il y a aussi ceux qui ont pris l’initiative de reconstruire sa vie de couple. La question est donc de savoir comment achever un tel exploit que beaucoup jugent irréalisable.

Parler pour mieux se reconstruire

Vouloir reconstruire sa vie de couple après un adultère c’est d’abord une question de temps et de communication. Plusieurs experts en relation amoureuse et en sexologie affirment que le fait de discuter de cet évènement et de ses répercussions sentimentales et psychologiques représente les premières étapes vers la réconciliation. C’est également de cette manière que les partenaires pourront comprendre les raisons qui ont poussé l’infidèle à commettre l’acte. Il peut s’agir d’une simple incompréhension ou d’un problème de la sexologie chez les couples. Cependant, cette discussion ne doit pas contenir des propos injurieux et des accusations. Elle doit être structurée autour d’un dialogue constructif ou il est plus judicieux de faire appel à un sexologue-psychologue.be en vue de trouver un excellent compromis.

Éviter toute comparaison

Si la plupart des Thérapeutes affirment que parler est indispensable pour se reconstruire après une trahison, tout ne doit pas être nécessairement révélé. En ce sens, pour ne pas aggraver la situation, il faut éviter de détailler les relations sexuelles entretenues avec la tierce personne. Cela pourrait déstabiliser le conjoint trompé et laisser des images indésirables qui risquent d’engendrer des troubles sexuels. Cela peut aussi générer un sentiment d’insécurité envers ce dernier et de ce fait, le concerné va se comparer avec celui ou celle avec qui son conjoint a entretenu des rapports. En ce sens, il est plus prudent d’élaborer une communication sans avoir à entrer dans les détails. Le but de cette conversation est avant tout de comprendre les effets de l’adultère et les besoins que l’infidèle cherchait à combler à travers cet acte.

Avoir un projet en commun

Le désir de renforcer sa vie de couple après un adultère est certes difficile, mais surement pas impossible. Pour cela, il faut se pardonner mutuellement. En effet, le pardon ne s’obtient pas facilement, mais en agissant ainsi, la victime considère sa relation plus importante que l’infidélité. Le couple doit alors envisager des projets communs. Les envies communes vont leur permettre de se concentrer sur leurs futurs et de passer outre la situation délicate. Ainsi, le fait d’évoquer et penser au futur reste insuffisant, car il est indispensable d’être de nouveau actif. En d’autres termes, il faut que cet intérêt commun soit présent dans les intentions des conjoints. Vivre ensemble, acheter des biens, avoir des enfants ou voyager à deux sont des objectifs qui font avancer la relation. À cet effet, après une très grande déchirure faire le point sur ces envies est un excellent moyen de se reconstruire et de consolider sa vie amoureuse.