Le développement personnel des salariés

Par peur d’effrayer, parce que la psychologie est, aujourd’hui encore, une discipline qui crispe même si elle fait sourire, les intitulés des formations proposés aux salariés évitent d’afficher tout rapport au développement personnel.

Pourtant, près de 6 000 psychologues ou psychothérapeutes travaillent aujourd’hui pour le monde de l’entreprise à travers des méthodes telles que le coaching, l’analyse transactionnelle, la PNL…

Pour attirer le chaland, tout l’art est donc dans la formulation : Journées  » Carte des émotions », cessions « Ressources personnelles », stage « Equilibre et performance », week-end « Worklife Harmony »… Pourtant, derrière ces termes, l’origine des méthodes utilisées ne fait aucun doûte. PNL, coaching, accompagnement individuel analytique, analyse transactionnelle… sont autant de techniques initialement utilisées dans les cabinets de psychothérapie. Sous forme de stages de courtes ou de longues durées, de séances individuelles ou de cessions de groupes, toutes ont pour vocation de vous faire parler de vous. En voici quelques exemples…

Le coaching

Outil d’intervention sur mesure, pratiqué le plus souvent en séances individuelles par des consultants (en cabinet mais aussi au café, au restaurant ou par téléphone), le coaching a pour vocation de permettre aux conseillers, consultants, animateurs d’équipe, intervenants, managers, etc. de devenir de « véritables professionnels » dans le domaine de l’accompagnement et du changement.  » Par une écoute attentive d’une ou deux heures par semaine, le coach aide le salarié à réfléchir à son environnement , sa carrière, ses ambitions, ses craintes, explique Bernard Hévin. Cela lui permet d’acquérir de nouvelles attitudes mentales, de trouver de nouvelles solutions et de les mettre en place ».

Analyse transactionnelle

Conçue aux Etats-Unis vers 1950 par le Dr Eric Berne et constituée d’un ensemble de « grilles de lecture » du comportement et des relations humaines, l’analyse transactionnelle permet de mieux de se percevoir, de mieux se comprendre et de mieux saisir son comportement à l’égard des autres, pour établir avec eux des relations plus constructives. Sa proposition ? Travailler sur l’analyse des « états du moi », les positions de vie, l’autonomie, les signes de reconnaissance…

PNL

L’originalité de la programmation neuro-linguistique, créée par John Grinder et Richard Bandler en 1970, est d’avoir fait de la modélisation de l’expérience humaine, une méthode de travail. Synthétiser, transférer des comportements, des capacités, des croyances d’un domaine à un autre, d’une personne à une autre, d’un système à un autre, voilà l’essence de cette technique. Dans un contexte professionnel, enseignée aux salariés, celle-ci permet donc de travailler sur les comportements menant au succès grâce à la question : que font ceux qui réussissent et que ne font pas ceux qui ne réussissent pas.

La Process-communication

Cette méthode, issue du matériel de Taibi Kahler concernant les profils de personnalités et leurs façons de communiquer, est conçue pour permettre aux individus de se centrer sur la façon dont ils communiquent (le comment), plutôt que le contenu (le quoi). Au cours, des sessions, les salariés reçoivent une description complète des six types de personnalités de base, découvrent leur propre type et apprennent des stratégies de communication individualisée.

Accompagnement individuel psychanalytique

D’inspiration psychanalytique, cette méthode propose aux salariés un éclairage global sur leurs trajectoires professionnelles et personnelles. Grâce à cette analyse, la personne accompagnée peut prendre conscience de ce qu’elle transfère d’inconscient sur les situations de l’entreprise, comprendre mieux ses mécanismes psychiques face à une difficulté et cerner sa signification symbolique pour la gérer autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *