Les 5 types de troubles perturbant le développement personnel

développement personnel

Les troubles mentaux sont à l’origine de différentes difficultés pour les malades. En particulier, ils empêchent leur développement personnel et limitent leur aptitude dans plusieurs domaines de la vie. Nous allons vous présenter les 5 principaux troubles du développement personnel.

L’autisme

L’autisme est une maladie qui se caractérise par des problèmes d’insertion sociale et de communication. Les autistes sont limités dans leur comportement et dans leur action. D’ailleurs, leurs comportements sont répétitifs et stéréotypés. Il existe différentes catégories d’autisme.

Mais dans tous les cas, un accompagnement psychologique s’avère nécessaire pour favoriser l’intégration sociale et le développement personnel des autistes. Pour diagnostiquer et traiter un autiste, cliquez ici pour trouver le numéro psychologue à Braine-l’Alleud. Bon à savoir : un coaching en développement personnel peut aider même les personnes bien portantes à faire évoluer leurs performances et à gagner en autonomie.

Le syndrome d’Asperger

On confond souvent ce syndrome avec l’autisme à cause des comportements similaires. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont du mal à acquérir des capacités et des comportements sociaux. En revanche, elles affichent un bon développement du langage et de la fonction cognitive.

Le trouble envahissant du développement non spécifié

Le trouble envahissant du développement non spécifié est un type de trouble qui se manifeste par toutes sortes de comportements. Ces derniers peuvent parfois ressembler à ceux d’un autiste ou d’un malade atteint du syndrome d’Asperger.

Mais la différence réside dans le fait que ces comportements surviennent chez des individus d’un âge plus avancé ou que les symptômes ne sont attribués à aucun des TED. Et contrairement aux idées reçues, les personnes atteintes de ce syndrome ont besoin d’une aide et de services appropriés.

Le syndrome de Heller

Le syndrome de Heller ou syndrome désintégratif de l’enfant est un trouble rare qui survient tard. Les signes apparaissent souvent après l’âge de trois ans et quelques fois, après 10 ans. Pendant ses 3 ou 4 premières années, l’enfant se développe normalement. Ensuite, il perd progressivement ses compétences initialement acquises :

  • langage
  • motricité
  • compétences sociales

Les problèmes de langage et de communication s’apparentent beaucoup à ceux de l’autisme.

Le syndrome de Rett

Il s’agit aussi d’une maladie rare, mais qui touche uniquement les filles. Les patientes souffrant du syndrome de Rett se développent normalement au cours de leurs 6 à 18 premiers mois. Ensuite, la régression psychologique et physique commence à se faire sentir. L’un des premiers signes évidents du syndrome est la perte de la motricité fine, suivie par l’apparition de mouvements récurrents de torsions de mains. Par la suite, les malades perdent leur lien avec le milieu social.

Elles commencent à présenter une absence de coordination de la marche ou des mouvements du tronc. Le développement du langage expressif et réceptif est également gravement altéré. Les personnes atteintes du syndrome éprouvent les difficultés sociales et communicationnels communs à tous les TED. D’ailleurs, les premiers symptômes ressemblant à ceux de l’autisme et du syndrome désintégratif peuvent induire une erreur de diagnostic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *