Méthodes d’accouchement sans douleur: pour une naissance sans souffrance

Aujourd’hui, les femmes n’acceptent plus la vieille prédiction: « Tu accoucheras dans la douleur! » Grâce aux progrès considérables de la science durant ces dernières décennies, on peut désormais proposer aux mamans bon nombre de méthodes et de parades pour moins souffrir durant l’accouchement. Moins, ou même plus du tout…

Avant l’accouchement

Se préparer à l’accouchement est très important. Au cours des séances (huit sont remboursées par la sécurité sociale), on découvre tous les aspects du jour J. Cette connaissance aide non seulement à ne pas trop fantasmer avant l’accouchement, mais donne aussi de précieux points de repères. Aujourd’hui, différentes méthodes sont proposées aux futures mamans:

– La préparation classique. Elle se déroule dans l’établissement hospitalier que vous avez choisi pour accoucher. Au programme: cours de connaissance théoriques (anatomie et physiologie de la grossesse), exercices physiques (entraînement à la respiration, à la relaxation, etc.) et parfois groupes de parole pour permettre aux futurs parents d’exprimer leurs angoisses, leurs peurs. Enfin, une visite des chambres et des salles de travail est généralement prévue. Vous pourrez aussi faire connaissance avec le personnel qui vous accompagnera.

– Le yoga. Il apprend à maîtriser son souffle et certaines postures intéressantes comme la bascule du bassin, pour moins souffrir du dos. A savoir: le père est convié aux séances et cela rend le travail beaucoup plus motivant. Pour tous renseignements: Fédération nationale des enseignants du yoga au 01 42 78 03 05.

– La sophrologie. Elle utilise souvent la suggestion pour mener la mère à la relaxation et modifier la perception de ses sensations (très utile au moment des contractions). Avantage: cela diminue l’anxiété et familiarise la future mère avec les différentes étapes de l’accouchement. Pour tous renseignements : Centre d’étude et d’application de la sophrologie au 01 42 08 56 01).

– L’haptonomie. Elle propose de susciter par le toucher un véritable contact avec le bébé. Le père et la mère le sollicitent en lui parlant et en touchant le ventre maternel. La maman apprend à aborder la douleur de manière différente. Les papas sont actifs pendant l’accouchement en soutenant leur femme, et en accueillant le bébé de manière spécifique. Pour avoir la liste des praticiens, écrire au Centre international de recherche et de développement de l’haptonomie, OMS, 66400 Céret (site internet: www.haptnomie.org).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *