Art martial : Définir vos attentes et vos motivations

Pour asseoir durablement la pratique d’un art martial dans votre planning, vous devez déterminer votre objectif initial, votre sensibilité première et vos propres motivations.

Sans négliger le lieu de la pratique.

Quel est votre objectif initial?

– Vous sentez-vous vidé(e), exténué(e)? Souhaitez-vous vous relaxer, vous ressourcer, vous recentrer, bref, rétablir votre équilibre intérieur? Dans ce cas, vous aspirez à une forme douce et harmonieuse des arts martiaux. Votre approche est plus sensitive que mentale ou physique.

– Eprouvez-vous un trop-plein d’énergie… ainsi qu’un besoin de l’évacuer? Désirez-vous transpirer, vous muscler, vous dépasser, vous défouler… voire combattre ou apprendre à vous défendre? Dans ce cas, vous devez vous tourner vers une expression dure des arts martiaux.

Quelle est votre sensibilité première?

– Souhaitez-vous frapper avec vos poings, vos pieds, vos genoux ou vos coudes un adversaire réel ou imaginaire?

– Désirez-vous plutôt saisir, empoigner, projeter, immobiliser, annihiler un adversaire? Debout ou au sol?

– A l’instar d’une chorégraphie de ballet, préférez-vous répéter presque à l’infini des séquences ou mouvements, seul ou en groupe, simulant la vie quotidienne ou l’affrontement?

Quelles sont vos motivations?

– Quelles améliorations dans votre vie espérez-vous? Sont-elles d’ordre énergétique, émotionnelle, mentale, musculaire, sociale ou psychologique?

– Voulez-vous travailler votre force, votre vitesse, votre souplesse, votre coordination gestuelle ou votre perception intérieure?

– Désirez-vous une efficacité rapide ou privilégier votre évolution personnelle à long terme? Préférez-vous un travail dans l’harmonie ou dans la souffrance?Votre assiduité aux cours dépendra aussi du cadre et de l’atmosphère du club où vous allez vous inscrire. Demandez-vous si vous recherchez un club plutôt axé sport ou tradition? Intimiste ou avec beaucoup d’élèves? De proximité ou/et reconnu? Constitué de personnes plutôt proche de votre âge ou de vos propres motivations? Dont l’hygiène est irréprochable? Dont l’appareillage est développé?Quant à la personnalité de votre professeur… doit-elle simplement vous convenir ou avez-vous besoin d’une confiance absolue en son savoir?

EN SAVOIR PLUS :

Le mensuel « Karaté magazine », réalise des dossiers sur la plupart des arts martiaux praticables en France, des plus connus aux plus intimistes.

F.F.KAMA: Fédération Française de Karaté et des Disciplines Associées122, rue Tombe Issoire 75014 ParisTél.: 01 43 95 42 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *