Que peut -on dire sur l’acrophobie ?

L’acrophobie est une phobie spécifique mais assez fréquente qui se définit pas une grande peur du vite par rapport au divers dangers. À cause de ce trouble, on peut avoir des réactions anxieuses qui peuvent entraîner des crises d’angoisse aigue, surtout lorsque la personne fait face au vide ou se retrouve en hauteur. Heureusement, on peut traiter cette phobie. Le traitement peut se faire de différentes manières et de façon progressive.

Qu’est-ce qu’on entend par acrophobie ?

Tout d’abord, commençons par définir la véritable nature de l’acrophobie. Pour faire simple c’est la peur du vide. Elle est surtout caractérisée par une panique irrationnelle surtout lorsque l’on se trouve en hauteur et elle est amplifiée quand il n’y a pas de protection entre la personne et le vide. D’ailleurs, les crises peuvent même se déclencher uniquement quand la personne pense au fait se retrouver en hauteur. Il faut savoir que c’est une phobie qui peut compliquer la vie de tous les jours, que ce soit au niveau social ou psychologique.

Quels sont les symptômes de l’acrophobie ?

Il n’existe qu’un seul type d’acrophobie. Les gens ont tendance à la confondre avec le vertige mais ce n’est pas du tout semblable. Le vertige est dû au dysfonctionnement du système vestibulaire. En outre, les causes de l’acrophobie peuvent être multiples :

  • un traumatisme, comme un accident, une chute que la personne a vécu ou qu’une autre personne de son entourage a vécu.
  • le problème de vertige qui amplifie la peur de la hauteur
  • l’éducation parentale qui met des mises en garde permanentes relatives à tel ou tel endroit.

Selon certaines études, l’acrophobie peut aussi être innée donc la personne ne doit y faire face dès sa plus tendre enfance. Cette phobie peut se développer durant l’enfance et l’adolescence et il peut survenir à n’importe quel âge. Actuellement, on constate que 2 à 5 % des Français souffrent de l’acrophobie.

Quels sont les facteurs favorisant l’acrophobie ?

L’acrophobie peut avoir des origines héréditaires mais dans la plupart des cas, c’est dû à des expériences vécues. Elle peut avoir différents symptômes comme :

  • les comportements d’évitement, un mécanisme qui se déclenche quand on veut éviter une confrontation avec le vide ou la hauteur.
  • la réaction anxieuse qui se fait ressentir lorsque la personne est en hauteur ou face au vide. Cela peut aussi être une simple anticipation et provoquer de la transpiration, des tremblements, l’impression de perdre l’équilibre, les étourdissements et les vertiges ainsi que les bouffées de chaleur.
  • les crises d’angoisse aiguës qui se présente par l’impression de souffle coupé, la douleur thoracique, les nausées, la peur de mourir et de perdre le contrôle de soi ainsi que l’impression d’irréalité.

Comment vaincre l’acrophobie ?

Heureusement, on peut vaincre les phobies, comme l’indique psychologue-courcelles.be. L’acrophobie est même très facile à soigner et on peut la traiter dès sa première apparition. Avant de commencer, il faut rechercher par définir les causes de la phobie. Par la suite, on peut procéder à différentes thérapies comme les techniques de relaxation. Il y a aussi l’hypnose, la psycothérapie, les thérapies cognitives et comportementales ainsi que la cyberthérapie qui expose le patient de manière progressive à des situations de vide en réalité virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *