Le syndrome du nid vide

Le syndrome du nid vide

Le syndrome du nid vide est un sentiment de solitude ou de tristesse qui survient chez les parents après que les enfants grandissent et quittent la maison. Cela peut se produire lorsque les enfants vont à l’université ou se marient. Les femmes sont plus susceptibles d’être touchées que les hommes. Souvent, lorsque les enfants quittent la maison, les mères vivent d’autres événements importants de leur vie, comme la ménopause ou les soins aux parents âgés. Les hommes peuvent aussi éprouver des sentiments de perte similaires à l’égard du départ de leurs enfants.

Le syndrome du nid vide n’est pas un diagnostic clinique, mais décrit plutôt une période de transition au cours de laquelle de nombreuses personnes éprouvent un sentiment de solitude ou de perte. Alors que de nombreux parents encouragent leurs enfants à devenir des adultes indépendants, l’expérience d’envoyer leurs enfants dans le monde peut être douloureuse.

Symptômes

Les sentiments de tristesse et de perte sont normaux lorsqu’un enfant quitte la maison. Un parent peut regretter la compagnie ou les contacts quotidiens qu’il a eus avec un enfant et éprouver un sentiment de solitude en leur absence.

Si vous souffrez du syndrome du nid vide, surveillez vos réactions et leur durée. Si vous vous sentez en détresse parce que vous vous inquiétez que votre vie n’a plus de sens, ou si vous pleurez excessivement et êtes si triste que vous ne voulez pas voir vos amis ou aller travailler, vous devriez envisager de consulter un professionnel.

Causes

Causes

Des recherches récentes suggèrent que la qualité de la relation parent-enfant peut avoir des conséquences importantes pour les deux lorsque l’enfant quitte le ménage. Les parents tirent le plus grand bénéfice psychologique de la transition vers un nid vide lorsqu’ils ont développé et entretiennent de bonnes relations avec leurs enfants. L’hostilité, les conflits ou le détachement extrêmes dans les relations parent-enfant peuvent réduire le soutien intergénérationnel au moment où il est le plus nécessaire aux jeunes au début de l’âge adulte et aux parents confrontés aux défis de la vieillesse.

Il fut un temps où l’on pensait que les femmes étaient particulièrement vulnérables à la dépression lorsque leurs enfants quittaient la maison, vivant une perte profonde de but et d’identité. Cependant, les études ne montrent aucune augmentation de la maladie dépressive chez les femmes à ce stade de la vie.

Traitements

Le soutien social peut être incroyablement utile en période de stress et de solitude, et les soins personnels devraient être une priorité pendant les transitions difficiles. Il y a des choses pratiques que vous pouvez faire pour préparer ou gérer la transition des enfants qui quittent la maison. Par exemple, le temps et l’énergie que vous consacrez à votre enfant peuvent maintenant être consacrés à différents aspects de votre vie.

Votre relation avec votre enfant peut devenir plus semblable à celle de vos pairs, et même si vous devez lui donner plus d’intimité, vous pouvez aussi avoir plus d’intimité pour vous-même.

Plusieurs suggèrent de se préparer pour un nid vide pendant que vos enfants vivent encore avec vous. Développer des amitiés, des passe-temps, des possibilités de carrière et d’éducation. Faites des projets avec la famille pendant que tout le monde est encore sous le même toit, comme des vacances en famille, de longues discussions et des absences du travail pour créer des souvenirs spéciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *