Enceinte, quelles précautions prendre en voyage ?

Se déplacer quand on attend un bébé peut parfois sembler dangereux ou pénible. Pas tant que ça, répond Marie-Claude Delahaye, maître de conférence à l’Université Pierre et Marie Curie et auteur du Guide pratique de la femme enceinte chez Marabout. A condition de respecter certaines consignes.

En voiture

Contrairement aux idées reçues, c’est au début de la grossesse qu’il vaut mieux éviter les longs trajets en auto. En effet, lors des deux premiers mois, la grossesse est fragile et les voyages trop longs peuvent provoquer des fausses-couches. Ensuite, jusqu’à 8 mois, l’auto ne pose pas de problème particulier, que la future maman soit conductrice ou passagère.  » Evidemment, souligne MC Delahaye, à la fin de la grossesse, se pose le problème du volume. Dans les petites voitures, il est impossible de conduire avec un gros ventre ! « . Quoiqu’il en soit, il convient de respecter certaines règles de sécurité.  » Il vaut mieux éviter les longs trajets, et ne pas mettre sa ceinture de sécurité sur le ventre, mais en-dessus ou au-dessous, sans quoi en cas de choc, elle risque de compresser le ventre. Il vaut mieux éviter les routes caillouteuses, les jours de grand départ et de grosse chaleur. De toute façon, il faut emporter beaucoup d’eau et une serviette éponge. La femme enceinte peut aussi demander à son médecin de lui prescrire des anti-spasmodiques « .

L’avion

Aucune contre-indication à prendre l’avion. Attention toutefois, certaines compagnies refusent les femmes enceintes de plus de 8 mois. Une fois encore, les trajets longs sont à éviter  » En avion, les extrémités gonflent, ce sont de petits oedèmes qui apparaissent du fait de l’immobilisme, explique MC Delahaye. Les femmes enceintes doivent déambuler toutes les demi-heures et essayer de surélever leurs jambes … Si tant est que ce soit possible ! La femme enceinte a d’autant plus besoin de bouger que son utérus, qui est haut, appuie sur le diaphragme. Elle a besoin de s’étirer pour mieux respirer. Il existe aussi des remèdes homéopathiques qui évitent le gonflement, à demander à son médecin « .

Les autres modes de transports

Pas de contre-indication notable en train ou en bateau. Le vélo n’est pas prohibé, sauf pendant les deux premiers mois pour les mêmes raisons que la voiture, à condition toutefois d’en faire à la campagne, et pas en ville  » où l’on slalome entre les voitures et les pots d’échappement « , souligne non sans humour MC Delahaye. En tout état de cause, le meilleur moyen de locomotion pour le femme enceinte reste… la marche -avec de bonnes chaussures- et la natation :  » un sport très complet qui fait travailler tous les muscles et détend car l’eau supporte le poids du bébé « . Ne traversez quand même pas l’Atlantique à la nage !

En savoir plus

– Le livre de bord de la future maman, Marie-Claude Delahaye, éd. Marabout, Beaux livres : un guide très complet et très détaillé qui suit l’avancée de la grossesse semaine après semaine.

– Le guide de la femme enceinte, Marie-Claude Delahaye, ed. Marabout : un guide pratique, exhaustif qui aborde toutes les questions que se pose la femme enceinte de façon très claire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *