Bien-être dans les transports en commun: c’est possible! Des jambes souples

Quand: Dans les transports en commun, chaque fois que possible!Pour qui: Les voyageurs debout!

Pourquoi: Pour faire un exercice intelligent pendant que tout le monde a l’air de s’ennuyer.

Durée: A discrétion

Origine de la pratique: Méthode Mézières/Deterpigny

Son plus: Peu spectaculaire, il est possible de le reproduire en public sans attirer le regard des autres.

Cet exercice a pour but d’éveiller les proprioceptifs (capteurs sensitifs internes) des pieds, des chevilles, des genoux et du bassin.

Il facilite les mouvements et déplacements futurs. Comment s’y prendre?Les pieds doivent être parallèles, légèrement écartés, les genoux droits sans être contractés, les épaules relâchées et bras le long du corps.Sans lever les pieds, basculez légèrement tel un pendule d’avant en arrière. Le but est de flirter avec le point limite du seuil d’équilibre sans jamais le perdre et sans jamais devoir lever un pied pour vous rétablir.

Il est fondamental, au cours de l’exercice, de rythmer votre respiration sur vos balancements. Inspirez lorsque vous revenez à la position verticale et expirez sur le mouvement.Idem, en basculant de gauche à droite.Terminez cette séance en déroulant les articulations du pied, de la cheville et du genou. Vous allez le réaliser en marchant sur place. Hissez-vous très progressivement à l’inspiration sur la pointe d’un pied en prenant bien soin de dérouler votre cheville et votre genou. Expirez lentement en reposant le pied à plat. Répétez l’opération avec l’autre pied. Enchaînez le mouvement en prenant soin de le rythmer par votre respiration. Au cours de cet exercice, le bassin doit demeurer souple et accompagner si possible le mouvement par de légères rotations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *