Pour une sexualité qui nous convienne à tous les deux

Philippe (35 ans) et Séverine (31 ans) vivent en concubinage depuis 7 ans. Lui est cadre, elle secrétaire de direction dans une grande entreprise. Au moment de leur rencontre, tous les deux avaient une vie sexuelle épanouie. Puis les choses se sont progressivement gâtées…

Pour une sexualité qui nous convienne à tous les deux

Leur histoire, Philippe et Séverine la font partir d’un coup de foudre: « La première fois que nous nous sommes vus, nous avons tout de suite compris que nous étions fait l’un pour l’autre. Rapidement, beaucoup de points communs se sont dégagés entre nous ». Pourtant, passés les premiers ébats passionnés, la réalité a progressivement repris le dessus. Chacun le savait, sans (se) le dire: « On se rendait compte que ça ne marchait pas côté sexe, mais on s’est longtemps caché derrière le fait qu’on s’aimait malgré tout tellement fort… ».

Je me sentais obligée de lui dire que c’était bien…

Et puis les années ont passé et la routine s’est installée. Séverine fût la première à souffrir. Muselée par l’amour, elle n’osait pas dire quoi que ce soit à son partenaire: « Il était tellement gentil, avait tellement envie de me faire plaisir, que je n’osais pas lui dire qu’il s’y prenait très mal ». Pire, à cette époque, elle s’enferme dans le mensonge. « Il me demandait si c’était bien, et je me sentais obligée de lui répondre oui… Il m’arrivait aussi de simuler ».

Un soir pourtant, Séverine explose: « Je lui ai hurlé « Arrête ». Il n’a pas compris, arguant qu’à l’habitude cela me faisait plaisir. J’ai alors été obligé de lui expliquer ma réalité ».

Le couple ouvre alors le dialogue et décide, sur les conseils d’un couple d’amis, de consulter un sexologue. Dès les premières séances, ils ont appris à « parler sexe ». Séverine a découvert « son » sexe, et réciproquement. « Utilisez des mots, ou osez demander « Qu’est-ce que tu ressens? » n’a pas été facile car il a fallut désacraliser un geste amoureux incontrôlé pour le transformer en véritable geste de plaisir pour l’autre », explique Philippe. Aujourd’hui pourtant, après une dizaine de séances, le couple avoue avoir une vie sexuelle épanouie, puisqu’elle leur convient à tous les deux. Ils disent même avoir exploré quelques nouveaux domaines…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *