Peut-on vraiment se souvenir de sa naissance?

Revivre sa naissance par le souffle: utopie ou réalité?

Certains pratiquants du rebirth, une minorité, ont accès à des mémoires de naissance, voire de la période prénatale. Selon les professionnels, cette expérience est facilitée par le fait qu’en touchant le sujet (par exemple en lui écrasant la tête à la manière du nouveau-né pendant l’accouchement), le thérapeute met en scène ce vécu oublié. Celui-ci peut aussi pousser le patient à revivre une sensation d’étouffement, qui est aussi celle du bébé avant la libération par le cri, en le serrant dans une couverture, pour éprouver le manque d’air et d’espace. « C’est passionnant d’étudier le schéma de naissance, de ce qui a été en jeu à ce moment-là, car on le rejoue constamment tout au long de sa vie, dans la façon dont on communique, quand on entre dans une pièce ou que l’on se présente », explique Claire Le Saget, ancien médecin radiologue et présidente de l’Association Française de Rebirthing. En fait, le souffle fait accéder à des impressions très anciennes, du moins à certaines pièces éparses du puzzle: pour certains, la naissance a pu constituer un moment critique et le travail s’orientera dans cette direction, tandis que pour d’autres le rebirth mettra surtout en route un processus d’éveil.

En savoir plus

– Renaître, Vers une psychanalyse du Souffle, Dominique Levadoux-Feuillette, éd. Dervy, collection Chemins de l’Harmonie (1997) 222 p. Ce livre, dont la première édition date de 1979, écrit par une psychologue et psychothérapeute, fut le premier à introduire le rebirth en France.

– La Rebirth Thérapie, Jacques de Panafieu, éd. Presse Pocket, collection l’Age d’Etre.

– Association Française de Rebirthing, 70, rue de l’Assomption, 75 016 Paris. Tél. 01 45 20 07 11. Fax 01 30 24 28 82. L’association propose une liste de ses membres rebirtheurs et tient à jour une liste de formations professionnelles répertoriées en France.