La psychanalyse est-elle une thérapie coûteuse?

A l’époque de Freud, la psychanalyse nécessitait trois à cinq séances par semaine et était donc réservée à une classe aisée et oisive. Aujourd’hui, les règles se sont assouplies…

Dans le cas d’une cure analytique, on considère désormais que deux séances hebdomadaires, voire une seule, permettent un travail sérieux. Une séance coûte de 30E à 75E en moyenne. Le prix tient compte de la formation de l’analyste, de son expérience, et de sa notoriété, comme dans tout métier. Certains psys « stars » peuvent demander jusqu’à 120E, voire plus. Mais les analystes aux tarifs les plus abordables ne sont pas forcément les moins compétents ou expérimentés. Ils peuvent avoir le désir de travailler avec une clientèle socialement diversifiée. Certains proposent des prix différents d’un patient à l’autre, en fonction des revenus, avec une variabilité parfois importante. Il est donc difficile, et trompeur, d’essayer d’évaluer d’entrée de jeu les compétences d’un analyste en fonction du tarif qu’il va proposer. Mieux vaut être à l’écoute de toutes les impressions, positives ou négatives, que l’on éprouve en sa présence. Une analyse dure rarement moins de trois ans, et peut se poursuivre jusqu’à sept ans, voire plus. Quand on commence à s’occuper de soi, on ne peut jamais savoir à l’avance la durée du « chantier » de la reconstruction ou du mieux-être. Mais le patient est toujours libre d’interrompre son analyse quand il le décide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *