La Gestalt thérapie: aussi compliquée que son nom l’indique?

Elaborée dans les années 50 aux Etats-Unis par Fritz Perls mais pratiquée en France depuis les années 80, la Gestalt thérapie a pour vocation d’aider les individus à éliminer tout ce qui les empêche de satisfaire pleinement leurs besoins dans « l’ici et maintenant » (au moment même et dans le lieu où se déroule la thérapie).

La Gestalt thérapie fait partie des thérapies dites « humanistes ». Elle privilégie le présent (« ici et maintenant ») plutôt que le passé. Elle vise à restaurer une estime de soi et à rendre plus harmonieuses nos relations avec notre entourage. « Elles se caractérisent par la valorisation des potentialités humaines grâce à l’expression émotionelle », expliquent Sylvie et Pierre Angel, dans Comment bien choisir son psy (éditions Robert Laffont). Parmi elles, la Gestalt intègre un travail sur le corps et la créativité, par le dessin, la musique, la danse, et insiste sur une interaction entre patient et thérapeute. Le psy ne fixe pas d’objectif déterminé, jugeant que les principales ressources du « client » se trouvent en lui(elle)-même. De quelques mois à trois-quatre années, la thérapie peut s’effectuer en groupe (de 150E à 210 E par séminaire d’un week-end) ou individuellement, à raison d’une heure chaque semaine, pour un coût allant de 30 à 60 E la séance.

EN SAVOIR PLUS:

– Comment choisir sa psychothérapie, par P. Traube, Chiron

– Comment bien choisir son psy, par S. et P. Angel , Robert Laffont / Réponses

– Guide des psychothérapies de la psychanalyse au développement personnel, par M-L Pierson, Bayard – Le guide des psychothérapies. L’art de se faire aider, par P. Hamot, Marabout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *