La cure analytique pour explorer son inconscient

Née avec le XXe siècle, la psychanalyse permettait au départ de traiter des patients souffrant de troubles hystériques très invalidants. Cent ans plus tard, la théorie de Freud est l’apanage des personnes souhaitant explorer leur inconscient.

« Destinée à ceux pour qui la parole n’est pas que du vent et pour qui les mots sont porteurs de sens, la psychanalyse est le lieu où l’on peut dire n’importe quoi » », explique le psychanalyste Michel Fennetaux. Cette définition paradoxale résume bien la problématique de ceux qui entament un travail personnel, en profondeur et souvent de longue durée. En quête d’une meilleure connaissance de lui(elle)-même et de son fonctionnement, l’analysant(e) espère ne pas répéter les mêmes comportements ou sortir d’un état dépressif ou d’insatisfaction. En général l’analyse s’effectue allongé sur un divan. Le psy est assis derrière et intervient le moins possible. La règle fondamentale est la suivante: « dites ce qui vous vient à l’esprit ». Les séances durent de vingt minutes à trois quart d’heure, à raison d’une à quatre séances par semaine. La cure dure géréralement plusieurs années. Deux ans au minimum, parfois trente, comme le cinéaste Woody Allen. Les prix varient de 30E pour une consultation psychiatrique (remboursée dans ce cas par l’assurance maladie) à 80E, si vous consultez une star de la profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *