Le QI : Quotient Intellectuel

Comprendre le QI

Le Quotient Intellectuel mesure l’intelligence pour dépister les retards..

Au départ, on partait du principe que l’intelligence était majoritairement la capacité à raisonner et à résoudre des problèmes complexes. Mais de plus en plus, on se rend compte que l’intelligence serait en fait la somme de différentes fonctions de notre cerveau, dont la mémoire constitue un élément central.

Mais on parle aussi d’intelligence sociale… Alors comment s’y retrouver ?

Pour essayer d’être simple, on pourrait expliquer l’intelligence en disant qu’elle est la rencontre d’une capacité à intégrer les évènements ou idées, d’une autre qui les mémorise, et d’une dernière qui les met en relation.

Ceci explique qu’on peut avoir une intelligence de raisonnement brillante mais une intelligence sociale quasi inexistante : un fort bel exemple est ce personnage autiste du film « Rain Man », si bien joué par Dustin Hoffman. Il a une intelligence quasi « pure » mais qu’il ne peut, dans le fond, véritablement utiliser.

Le QI a donc été conçu par Alfred Binet pour tenter de mesurer l’intelligence, du moins dans ses fonctions principales : mémoire, raisonnement logique, manipulation d’objets…

Il constitue le rapport entre l’âge réél d’un enfant et l’âge qui correspond à ses acquis intellectuels (ou âge mental). Ainsi, on parle en terme d’écart par rapport à la moyenne de l’âge. Par exemple, un enfant peut avoir 10 ans d’âge réel et 8 d’âge au QI. Cela signifie un retard de deux ans par rapport à la moyenne des enfants de 10 ans. Mais le retard peut se rattraper…

Le QI n’est pas définitif chez l’enfant. En revanche, il varie peu chez l’adulte.

L’interêt principal de la mesure du QI est le dépistage des retards intellectuels chez l’enfant pour pouvoir proposer une aide rapide et efficace.

Par ailleurs, grâce à d’autres tests psychologiques passés en complément des tests de QI, on peut assez facilement voir si le retard est dû à un blocage émotionnel, psychique, ou s’il relève d’une lenteur, dans l’acquisition des fonctions intellectuelles par exemple.

En somme, le QI sert à évaluer et dépister plutôt qu’à juger…

C’est pour cette raison que les psychologues ne donnent jamais la valeur d’un QI à quelqu’un…

Pour plus d’infos: http://www.douance.org/qi.htm