Comment apprendre à travailler sa voix

Comment apprendre à travailler et sublimer un instrument précieux, unique à chacun, qui est une expression essentielle de notre personnalité ? Reportage à l’Institut Tomatis

Pourquoi on chante faux

Comédiens, chanteurs, avocats et autres enseignants hantent les couloirs. Nous sommes au département musique et voix. D’après la méthode Tomatis, la voix ne contient que ce que l’oreille entend. En clair, si on chante mal, c’est qu’on entend mal. Le docteur Tomatis, spécialiste du larynx, a donc mis au point une oreille électronique. C’est un appareil qui permet de muscler l’oreille sur les fréquences difficiles à percevoir, à savoir les fréquences aiguës. Le travail sous oreille électronique permet ainsi d’affiner son audition.  » L’audition, c’est la capacité à percevoir les sons. L’écoute est un phénomène actif, c’est la manière dont on utilise l’audition, comme pour la vue et le regard » explique Valérie Drouot, psychologue-clinicienne et responsable du département. On estime qu’un son est de qualité lorsqu’il est riche en harmoniques. Pour obtenir une bonne voix, l’oreille doit ainsi savoir viser les fréquences aiguës, et notamment les harmoniques que la voix pourra reproduire ensuite.

La méthode Tomatis

Avec cette méthode, on fait un test d’écoute pour faire un bilan de l’audition. Ensuite on établit un programme sous oreille électronique. Cet appareil filtre le son. Certaines fréquences sont supprimées pour muscler notre oreille sur les autres et faire travailler plus précisément l’oreille directrice. C’est l’oreille droite. Quand on en a fini avec l’audition, on attaque la 2ème partie du stage, c’est le travail vocal. Ici chacun vient pour améliorer sa voix ou pour sublimer à travers la voix, ce qu’on appelle le lâcher prise : C’est la détente,l’estime de soi, j’aime ma voix, donc je m’aime. Pourquoi ? Parce que les fréquences aiguës apportent de l’énergie au cerveau, et parce qu’elle le stimule. Le travail vocal s’effectue donc en 2 parties. D’abord on apprend à faire résonner un son dans son corps. Ensuite on colore ce son et on apprend à bien se positionner, le menton contre la poitrine et la colonne bien étirée. A la fin de tous ces exercices, Valérie Drouot vous coache pour trouver la justesse de votre voix. Mais attention, ne fantasmez pas trop. On n’a pas Une voix qui nous est naturelle au départ et qu’il faut débusquer comme un trésor. La voix c’est un positionnement psychologique par rapport aux autres, mais c’est aussi un son culturel. Dès l’enfance, on apprend par imitation. Mais lorsqu’on lève certains blocages, la voix parfois se transforme. C’est le cas d’une stagiaire allemande, qui avait une voix enfantine. A la suite du stage, sa voix est devenue beaucoup plus mûre. Devant cette découverte, elle affirme « c’est la première fois que j’entends que ma voix est digne d’une personne respectable ».

En savoir plus

– Le mail de l’institut Tomatis : info@tomatis-group.

Mais attention, un petit conseil encore, cette méthode n’est pas médicale, elle ne corrige pas la surdité, elle permet d’affiner son potentiel auditif.