Les dangers insoupçonnés des plages

Comme on est heureux d’être à la plage ! Mais les activités humaines et la pollution les rendent crades et malsaines. A peine sur le sable, gare à la mycose ! Une fois la tête sous l’eau, bien d’autres dangers te menacent ! Analyse…

Nager en eaux troubles

Il y a deux mille ans, le poète Euripide, un saint homme que vous n’avez pas connu, aurait dit : « la mer guérit les maladies des hommes ». Qu’il serait affligé de se retrouver à la plage avec nous ! Car non seulement le littoral pollué ne nous épargne pas, mais de plus, il nous rend malades. Les surfeurs qui passent leur vie dans les flots en sont témoins. Las d’attraper des otites et des conjonctivites, ils se regroupent et dénoncent la pollution bactériologique des mers affectant certaines plages. Comment lutter contre les maladies ORL ? Si tu passes beaucoup de temps dans l’eau, procure-toi des bouchons ou des gouttes à instiller dans les oreilles. Si tu bois la tasse, la gastro-entérite et autres problèmes intestinaux te guettent.

D’où l’intérêt de consulter Le site des Surfriders, association passant les plages au crible. Tu sauras si tu peux nager tranquille sans te choper des boutons ou des maladies qui gâcheront tes vacances. Evite l’eau stagnante que tu repères lorsque des bulles et de l’écume y flottent dans trop bouger, car les bactéries y prolifèrent.

Le sable : un ennemi redoutable

Gavé de germes, le sable peut transmettre des champignons. Si tu attrapes un pytiriasis versicolor, tu auras la peau piquetée de taches blanches qui s’agrandiront au fur et à mesure…effet garanti pour un bronzage à pois ! Contagieux, il se transmet par les serviettes, donc tu peux le refiler à ta famille ou tes potes…heureusement le traitement est rapide et efficace. Tu veux entendre plus gore? Gare aux enfants qui traînent trop sur le sable fréquenté par les chiens. Les larves d’ascaris transmises par notre ami Médor se baladent dans le corps des petits et provoquent des dégâts pulmonaires et oculaires en passant dans leurs yeux…brrr. Médor, tu ne mettras pas la patte sur la plage! Nos amis les chiens sont d’ailleurs interdits de séjour sur certains rivages, et on le comprend, même si on les aime bien. Moins dramatiques sont les allergies au soleil.

La lucite estivale est une réaction cutanée touchant principalement le décolleté et les bras des jeunes filles. Des plaques, de petites pustules qui gratouillent dès les premiers rayons, et disparaissent heureusement après quelques jours. Des gélules solaires permettent d’éviter ce phénomène. Voici tous les réjouissances qui t’attendent lorsque tu débarques sur la plage. Donc allonge-toi sur ta serviette et non sur le sable, badigeonne-toi de crème et lave-toi minutieusement le soir ! Tu reviendras en bonne forme de ton séjour à la mer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *