psychonet
Antidépresseurs, anxiolytiques, hypnotiques : quelle différence ?

Ils sont fréquemment utilisés de concert et pourtant, les antidépresseurs, les anxiolytiques et les hypnotiques n'ont pas les mêmes effets, loin s'en faut ! Apprenez à faire le tri dans ce cocktail médicamenteux puissant.
Antidépresseurs en France
La France est un des plus grands consommateurs d'antidépresseurs d'Europe. Pourquoi ce recours si massif ? La raison du succès de ces médicaments qui soignent la dépression réside dans la forte demande des Français ! Ils sont en effet près de 9 millions à souffrir de cette maladie. Et près de 65 millions de boîtes d’antidépresseurs sont vendues chaque année dans tout l’Hexagone, faisant arriver la France en tête du palmarès en Europe, loin devant l'Italie, l'Allemagne et la Grande-Bretagne. Et les adolescents ne sont pas écartés de cette consommation médicamenteuse puisqu'ils sont près de 40 000 mis sous antidépresseurs avant 18 ans. En cas de dépression, les antidépresseurs, les anxiolytiques et les hypnotiques sont souvent associés. Cette association se justifie par le fait que les antidépresseurs agissent toujours avec retard : il faut attendre entre 10 jours et 4 semaines pour percevoir les effets tranquillisants du traitement.

Antidépresseur
Les antidépresseurs soignent la maladie, en agissant sur l’équilibre des neurotransmetteurs dans le cerveau. Ils ont un effet direct sur les symptômes de la dépression : tristesse, sentiment de dévalorisation, difficultés de concentration. Et même s'ils sont efficaces, il ne faut pas perdre de vue que leur recours constitue un traitement lourd. On n'utilise donc pas des antidépresseurs sans risques. Leur administration doit donc faire l'objet d'un encadrement médical strict. Et les femmes enceintes ou allaitant doivent être encore plus précautionneuses. Les antidépresseurs ne doivent jamais être pris sans prescription médicale. Un syndrome de sevrage est d’ailleurs fréquemment observé à l’arrêt du traitement. Dans tous les cas, seul le médecin peut décider du recours à ces médicaments.

Anxiolytique
Les anxiolytiques ne soignent pas la dépression. Ce sont des « tranquillisants » qui en atténuent les symptômes en calmant uniquement les angoisses. Tout usage prolongé peut induire une dépendance.

Les hypnotiques
Les hypnotiques ne soignent pas non plus la dépression en tant que telle. Ces substances agissent plus comme des sédatifs. Ces "somnifères" d'un autre ordre, agissent comme leur sur le sommeil. Mais s'ils font dormir, ils n'en améliorent pas pour autant la qualité du sommeil qui alors, ne constitue pas un sommeil réparateur. Les hypnotiques peuvent aussi créer une addiction et tout arrêt de traitement doit faire l'objet d'un sevrage progressif.

Etes-vous sensible aux changements de saisons ?

Question 1 / 0

A lire également :

La France, pays des fromages et des bavures ?

Pourquoi les bavures policières sont-elles plus nombreuses en France qu'en Allemagne ou en Grande-Bretagne ?

Adeptes de la beauté bio

L’image des femmes parfaites des magazines nous éloigne un peu plus chaque jour de qui nous sommes réellement. Et si nous apprenions à mieux apprivoiser ces co [...]

La mieux fringuée

Carla Bruni reçoit la palme du meilleur goût en matière de mode.